top of page
électricité2.jpeg

PROFESSIONNELS


COLLECTIVITÉS

comment repondre aux normes et dangers electriques ?

Dans votre installation électrique, les disjoncteurs protègent vos circuits électriques contre certains incidents.

L'installation d'un nombre minimum de disjoncteurs et le choix de leur calibre est fixé par la norme NF C 15-100*.

Quant aux fusibles, plombs ou cartouches cylindriques, ils sont désormais interdits dans les installations neuves et dans les grandes rénovations électriques.

(1) La norme NF C 15-100 concerne les installations neuves ou entièrement rénovées

(2) Hors circuits spécialisés

(3) Il est conseillé de répartir les volets sur 2 circuits, car en cas de coupure sur un circuit, l’autre circuit reste opérationnel

norme électrique.jpg
Les disjoncteurs dans le logement

COUPENT LE COURANT

EN CAS DE COURT-CIRCUIT OU DE SURINTENSITÉ

phase - neutre.png

EN NEUF ET GROSSE RÉNOVATION

Coupe circuit interdit.png

Les dangers des surcharges électriques et courts-circuits

Un court-circuit peut être provoqué par un équipement électrique défectueux.

 

Le passage brusque d'une forte intensité de courant dans les fils de l'installation électrique et lorsque trop d'équipements sont branchés sur un seul et même circuit électrique, cela peut entrainer une surcharge de la ligne et provoquer des risques d'incendie et de dégâts électriques.

 

Un risque de surtension peut également être provoqué par la foudre qui peut endommager l'installation ou les appareils électriques.

Pour protéger votre installation, nous recommandons l'installation d'un parafoudre.

incendie-lave-linge-court-circuit.jpg
foudre-parafoudre.jpg
Le parafoudre est-il obligatoire ?
Ancre 1
choix-parafoudre.jpg

Selon la norme NF C 15-100, le parafoudre est obligatoire sous certaines conditions :

  • si le bâtiment est équipé d’un paratonnerre, ou si l’installation se situe à moins de 50 m d’un bâtiment équipé d’un paratonnerre (près d’une église par exemple), partout en France, le parafoudre devra être du type 1

  • dans les zones d’activité orageuse élevée (AQ2), si le bâtiment est alimenté entièrement ou partiellement par une ligne aérienne, s'il est destiné à recevoir du public ou s’il abrite des personnes médicalisées, le parafoudre devra être du type 2

En zone d’activité orageuse faible (AQ1), la fréquence des impacts de foudre est moins élevée, mais peut être de forte amplitude

De ce fait, il est fortement recommandé d’installer un parafoudre général dans le tableau électrique quel que soit le niveau d’activité orageuse, partout en France dans :

  • les 2 cas précédemment cités

  • les bâtiments isolés

  • les bâtiments contenant des équipements sensibles et coûteux, dans lesquels une continuité de service est souhaitée

  • les maisons individuelles

norme-nfc15100-foudroiement.jpg
22669860-25274459.jpg
CONTACT
bottom of page